Far Away

Far Away

Far Away : un univers hors normes, mais pas si lointain

Après avoir récolté d’élogieuses critiques lors de sa présentation en inauguration du Musée national des beaux-arts du Québec, la nouvelle création du théâtre l’Escaouette, en coproduction avec le Théâtre Blanc de Québec sera présentée à Moncton les 23 et 24 mars à 19 h 30.
Far Away est une pièce hors catégorie, fable d’anticipation, lucide et foudroyante qui donne à voir l’ultime chavirement mondial dans un univers fascinant, fantasmé mais terriblement proche de nous. La pièce nous plonge dans un univers singulier imaginé par Caryl Churchill, figure de proue de la dramaturgie britannique, reconnue pour son avant-gardisme et sa finesse de style.

Une fable en trois temps…bande annonce Far Away

Dans le premier acte, alors que le Monde se trouble, Joan, une jeune fille en visite chez sa tante à la campagne, est témoin de violences dont elle doit garder le secret. S’agit-il de vengeance ou de justice ?

À l’acte 2, Joan devenue jeune femme fait la rencontre de Todd dans un atelier de création de chapeaux fantastiques qui servent à d’étranges spectacles. Ces chapeaux sont destinés à être exhibés sur des condamnés à mort lors de défilés flamboyants et périssent avec eux, à l’exception de pièces rares qui finissent dans les musées.

Le parcours de Joan et Todd nous plonge ensuite dans un conflit généralisé auquel hommes, animaux et éléments prennent part. Ce monde dont on ne sait rien est entré dans une guerre universelle. Tout a été recruté pour combattre, et tout est maintenant une menace, car chacun passe d’un camp à l’autre sans logique apparente. Qui est ennemi ou allié? Comment différencier le juste de l’injuste?

Un univers étrange

Far Away réunit sur scène le comédien acadien Ludger Beaulieu autour de Lise Castonguay et Noémie O’Farrell dans une mise en scène d’Édith Patenaude. Leurs voix susurrées sont amplifiées, impliquant le spectateur dans l’intimité du jeu qui installe très délicatement une forte tension.
Les costumes ont été conçus par Mêve Amélie Cormier, alors que Jean Hazel signe la scénographie et l’éclairage. L’environnement sonore a été réalisé par Jean-Francois Mallet.

FAr Away presseFar Away oblige le spectateur à se laisser transporter dans des zones insolites et inhabituelles, à se poser toute une série de question sur la société. Personne ne ressort indemne de ce spectacle inclassable.

Extraits de critiques
«Scénographie, jeu et trame sonore construisent un superbe écrin pour cet inquiétant texte de la célèbre auteure britannique.»
(Alain-Martin Richard, Revue de théâtre JEU)

«La force de Far Away, outre l’étrangeté de son univers, réside dans la mise en scène excellente et très cinématographique d’Édith Patenaude. […] On pense, ici et là, aux ambiances étranges du cinéaste David Lynch.»
(Yves Leclerc, Le Journal de Québec)

«Cette fable visuellement soignée où l’horreur est suggérée partout à mots couverts se déploie étonnamment, la plupart du temps, dans une grande douceur. »
(Geneviève Bouchard, Le Soleil)

Infos média:
Guillaume Lebreton
communication@nb.aibn.com
506.855.0001 poste 101

SHARE IT: