Les partenaires

© HOC-CDC Credit: Mélanie Provencher, House of Commons Photo Services
Gouvernement du Canada

Depuis plusieurs mois, notre quotidien est bouleversé en raison de la pandémie de COVID 19. Les arts et la culture ont ainsi pris une importance accrue dans nos vies. Car s’ils nous inspirent et nous divertissent, ils savent aussi nous réconforter dans les moments difficiles.

Le Festival à haute voix invite les amateurs de théâtre à découvrir des pièces magnifiques, mises en mots par des interprètes de talent. En plus de célébrer le savoir-faire des auteurs francophones du Nouveau-Brunswick, ce rendez-vous joue un rôle indéniable dans notre paysage culturel et assure le rayonnement des œuvres acadiennes aux quatre coins du pays. Voilà une mission que notre gouvernement est fier d’appuyer.

À titre de ministre du Patrimoine canadien, je remercie toutes les personnes qui ont consacré temps et passion à l’organisation de ce 10e Festival à haute voix. Mes meilleurs vœux de succès vous accompagnent.

 

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre du Patrimoine canadien

 Province du Nouveau-Brunswick

À titre de ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, je suis heureuse de féliciter le Festival à haute voix pour son édition 2021.

C’est un événement remarquable qui permet à notre province d’offrir une vitrine nationale pour les nouvelles pièces écrites par des artistes établis et de la relève, afin d’assurer le succès du théâtre acadien. Il s’agit d’une opportunité unique pour les dramaturges émergents acadiens de travailler avec des professionnels afin de renforcer ces nouvelles voix. C’est également une scène publique où les auteurs peuvent découvrir comment sont accueillies leurs œuvres inédites. Ce festival joue un rôle important en permettant aux dramaturges, aux diffuseurs, aux directions artistiques et aux acteurs de partout au Canada de nouer des liens, et au public de découvrir des textes qui livrent une palette d’émotions fortes.

Je renouvelle mes félicitations pour la dixième édition de votre festival, et vous souhaite une célébration des plus mémorables.


L’honorable Tammy Scott-Wallace

Ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture

Ville de Moncton

Le gouvernement du Québec est heureux d’appuyer la 10e édition du Festival à haute voix, un rendez-vous bisannuel incontournable en matière de développement de la dramaturgie acadienne.
Le Festival offre aux auteurs une vitrine exceptionnelle tout en permettant au public de découvrir des textes inédits et les dramaturges de demain!

Je tiens aussi à préciser qu’au cours des dix dernières années, le Théâtre de l’Escaouette a su établir des partenariats majeurs avec des organismes québécois, favorisant ainsi le partage de l’expertise entre le Québec et les communautés francophones et acadiennes du Canada. Pour plus d’informations concernant les programmes de soutien financier du gouvernement du Québec : https://www.sqrc.gouv.qc.ca/aide-financiere/index.asp

Bon festival à toutes et à tous !

Maud-Andrée Lefebvre
Cheffe de poste dans les Provinces atlantiques
Secrétariat du Québec aux relations canadiennes

Fondé en 1965 par 6 auteurs, le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) œuvre à l’accompagnement, la promotion et la diffusion de la dramaturgie québécoise et franco-canadienne. Le CEAD est le seul organisme francophone au Canada à avoir comme mission le développement de la dramaturgie, la diffusion des œuvres et l’épanouissement artistique des auteurs et autrices de théâtre en-dehors de prérogatives de production. Il regroupe présentement 292 membres, dont 8% sont en francophonie canadienne.

Le CEAD est très heureux de s’associer cette année encore au festival à Haute voix. Chaque auteur, chaque autrice programmé.e aura accès à une rencontre privilégiée avec un.e conseiller.ère du Centre. De même, un.e représentant.e du Centre animera une discussion publique avec l’auteur ou l’autrice.

Longue vie au festival, à l’Escaouette et à la dramaturgie acadienne !

Alain Jean
Directeur général
Centre des auteurs dramatiques

Copyright 2019 théâtre l’Escaouette